Travaux de recherche – دراسات بحثية – Research studies


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • « Les populations sahéliennes pourraient être menacées par une fonte rapide du Groenland » et ses effets attendus sur le réchauffement de la bordure atlantique de l’Afrique par apport d’eau douce et l’interruption de la mousson ouest africaine.

    Selon les auteurs Dimitri Defrance et Gilles Ramstein ( Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement) publiée le 5/ 6/ 2017 par la revue Proceedings of the National Academy of the Sciences ( PNAS) http://www.pnas.org « plusieurs dizaines à centaines de millions de personnes pourraient être contraintes de quitter le Sahel d’ici la fin de ce siècle » »

    Lire aussi Stéphane Foucart in Planète / Chronique « La pédagogie des canicules » Le Monde 27 juin 2017, p.19.